Thomas Champagne – sax
Adam O’Farrill – trompette
Guillaume Vierset – guitare
Ruben Lamon – contrebasse
Alain Deval – batterie

 

Le Thomas Champagne Random House est un quartet de jazz actuel monté au début de l’année 2014 par le saxophoniste bruxellois Thomas Champagne, magnifiquement entouré dans ce projet par le guitariste, arrangeur et compositeur liégeois Guillaume Vierset, le contrebassiste gantois Ruben Lamon et le batteur liégeois Alain Deval.

Après la sortie remarquée de leur premier album « Sweet Day » en octobre 2017, Random House poursuit sa route avec un nouveau projet très spécial. Ils invitent Adam O’Farrill, un des trompettistes les plus en vue de la scène New-Yorkaise ces dernières années, élu #1 (Rising Star Trumpet) par le Critics Poll 2019 de DownBeat!

 

Random House grandit dans son univers de jazz moderne.
En quintet, ils nous proposent un tout nouveau répertoire.

Influencés par des musiciens comme Aron Parks, Kurt Rosenwinkel ou Ambrose Akinmusire, la nouvelle musique en quintet est en plus impregnée de la culture urbaine actuelle.

Bercé par les grands noms du jazz moderne comme Wayne Shorter, John Coltrane, Sonny Rollins ou Lee Konitz, le quintet puise aussi des couleurs dans ce qui se fait à New York ces dernières décennies (Mark Turner et Kurt Rosenwinkel, Tim Berne, Nasheet Waits, Ellery Eskelin ou Ralph Alessi Quartet pour n’en citer que quelques-uns…).

 

****

« On décèle rapidement dans ce nouveau quartette, Random House, un certain radicalisme quant aux options : la recherche de nouvelles sensations par l’exploration du son, un jeu dépouillé pour mieux faire jaillir les mélodies ciselées, ou une tendance au recueillement et à l’intimité pour faire le lit d’un groove retenu, intense, post-coltranien, plein de respirations mais surtout plein d’inspirations.

Le sax alto résonne comme un écho aux arpèges tout en pointillés distillés par la guitare. La rythmique reste toujours en mouvement, tantôt discrète, tantôt brûlante, toujours en osmose parfaite avec le projet.
Le quartette ose une liberté de ton, une ouverture dans le développement de la musique pour laisser beaucoup de place aux idées et aux dialogues. Il laisse le temps aux mélodies de s’installer, aux tempos entremêlés de se trouver. Il fait des allers-retours entre introspection et swing spontané plein de relief.

Il y a encore des zones à explorer, à découvrir et à défricher dans le jazz et Random House s’y emploie, sans oublier ni les racines, ni le swing, ni le groove. »
Jacques Prouvost, Journaliste, 2015

 

***

Adam O’Farrill, notre invité pendant 10 jours, est né et a grandi à Brooklyn (NY) dans une famille de musiciens. Son grand-père est le légendaire compositeur et arrangeur Afro-Cubain Chico O’Farrill, multiple récompensé des Grammy Awards, et son père est le pianiste/compositeur Arturo O’Farrill.
A 23 ans, il est une des figures de proues de la trompette dans la Grosse Pomme. Son album “Stranger Days” sorti en 2016 a été
acclamé par la critique.

Parallèlement à ses propres projets, il est membre du Rudresh Mahanthappa’s Bird Calls (qui a gagné le Downbeat Critics Poll for Best Jazz Album en 2015), du Stephan Crump’s Rhombal (aux côtés de Ellery Eskelin et Tyshawn Sorey) , du dernier projet de Mary Halvorson’s Code Girl et du Fly Higher: Charlie Parker @ 100 (aux côtés de Rudresh Mahanthappa & Terri Lyne Carrington, Charenée Wade, Kris Davis, Larry Grenadier & DJ Kassa Overall).

C’est un jeune musicien toujours créatif et à l’écoute des autres, un immense talent déjà très courtisé par les grands noms américains. Il a joué avec Vijay Iyer, Mulatu Astatke, Mary Halvorson, Steve Lehman, Christian McBride, Jason Lindner, Samora Pinderhughes, Onyx Collective, …

 

www.adam-ofarrill.com